Soutien psychologique pour les troubles du comportement alimentaire

La boulimie
Vous êtes continuellement préoccupé par la nourriture, vous êtes souvent en crise, vous mangez à toute vitesse ce que vous trouvez sous la main, sans mastiquer, sans plaisir, sans faim, en vous cachant des autres ?
Vous pouvez manger jusqu’à vous rendre malade et avoir envie de vomir ?
Lorsque vous commencez à manger vous ne pouvez plus vous arrêter ?
Vous ressentez un soulagement provisoire mais aussi un malaise profond physique, du dégoût, avec des nausées, maux de ventre et fatigue ?
Vous ressentez aussi de la honte, des remords, de la culpabilité ?
Vous avez le sentiment d’avoir perdu le contrôle ?
Vous souffrez peut être de boulimie.

La boulimie aboutit plus rarement à une dénutrition sévère mais génère un sentiment de honte et de dégoût de soi mais aussi angoisses et autodépréciation.

La boulimie répond à des angoisses soudaines et très fortes dans des épisodes de rage ou de colère et de compulsion alimentaire générant une perte de contrôle, surtout dans les périodes de stress et de tensions ainsi qu’une mésestime de soi et une perte de confiance en soi.

L’ anorexie

Vous avez perdu beaucoup de poids ces derniers temps ?
Vous n’avez plus vos règles depuis plusieurs mois ?
Vous vous trouvez trop gros alors que votre entourage dit le contraire ?
Le plus souvent vous commencez un petit régime pour venir à bout de quelques rondeurs, vous mangez peu et choisissez vos aliments, vous aimez mijoter des petits plats pour votre famille, mais vous vous trouvez trop gros pour vous permettre de les partager avec eux…
Vous pratiquez le sport à outrance sans fatigue, vous avez de brillants résultats scolaires, une boulimie de connaissance, vous êtes en demande d’excellence, vous vous sentez en super forme, hyperactive ?
Il vous arrive de prendre des laxatifs ou de vomir pour contrôler votre poids ?
Vous avez des difficultés à trouver le sommeil ?
Vous avez souvent froid, votre peau est un peu violacée, froide, vos cheveux sont secs, vous ne comprenez pas que vos parents puisse se faire du souci sur votre état de santé ?

Il est probable que vous souffriez d’un trouble du comportement alimentaire, plus exactement d’anorexie.

L’anorexie mentale réponds à une volonté active de restreindre son alimentation et de perdre du poids.

Elle est caractérisée par une peur intense de grossir et de s’alimenter, on distingue 2 types :

1- L’anorexie restrictive, amaigrissement dû au jeûne imposé qui se complique souvent d’une dénutrition souvent grave, elle se développe sur un fond de manque de confiance en soi, qui conduit à un besoin intense de se sentir fort, valorisé par ses résultats scolaires ou sportifs par le dépassement de ses limites, dans le déni de la gravité de la maigreur.
2- L’anorexie boulimie où les crises de boulimie terminées par des vomissements spontanés ou provoqués viennent entrecouper la restriction alimentaire, ces épisodes sont appelés « comportements compensateurs » pour purger le corps de l’excès de nourriture.

Il existe deux types de boulimie :
1- Avec vomissements et/ou prise de laxatifs
2- Sans vomissements ni prise de laxatifs mais ayant recours à d’autres comportements compensatoires inappropriés

Il existe un autre type de boulimie sans conduite purgative ou compensatoire appelée hyperphagie boulimique (avec prise de poids)

La prise en charge thérapeutique

Le projet thérapeutique est un énorme défi : guérir pour soi, et être suffisamment motivé pour s’investir dans un programme de soin lui permettant de résoudre ses difficultés.

La prise en charge sera médicale, nutritionnelle, comportementale, et psychothérapeutique.

Il existe différentes approches thérapeutiques pour le traitement des troubles du comportement alimentaire : thérapie cognitivo-comportementale TCC, thérapie analytique, thérapie familiale…

La prise en charge est multidisciplinaire :

  • Médicale (bilan somatique, correction des désordres biologiques, diagnostic et prise en charge des troubles.
  • Nutritionnelle (consultations diététiques, diversification alimentaire)
  • Psychothérapeutique, Thérapie comportementale et cognitive TCC.
  • Corporelle, travail sur l’image du corps, yoga..