Le trouble de la personnalité Borderline et vie de couple

Dans ma pratique, j'ai pu constater que les patients borderline s'attachent très vite, aussi bien dans leurs relations amicales, familiales que dans leurs relations amoureuses, en effet la dépendance affective est souvent un trait de personnalité chez ces patients à condition que la ou les personnes soient " dignes de confiance et sans jugement " le cas échéant la rupture du lien est sans équivoque.

La caractéristique de ce trouble chez le patient borderline est une instabilité affective dans les relations personnelles, en lien avec l'image de soi et des difficultés à gérer et à contrôler ses émotions et son impulsivité ; dans ce trouble le sujet a des difficultés avec l'attachement, ses peurs : être abandonné, peur d'être rejeté, peur d'être jugé négativement, ce qui va générer un comportement caractérisé par des émotions intenses, soudaines et souvent irrationnelles, le sujet passe par des " tempêtes émotionnelles " la colère, le désespoir, et une intolérance à la frustration il a un mode de pensée noir et blanc ou " tout bon ou tout mauvais " car ses ressentis et son agir perturbent son fonctionnement social, ce qui entraine chez lui une souffrance et un sentiment d'être mal aimé et pas suffisamment " aimable dans le sens digne d'être aimé " par son entourage car il manque d'affirmation de soi et de confiance en soi, l'opinion de lui-même est très changeante, il ne s'aime pas, il a une mauvaise image de lui.

Les difficultés à construire une relation durable en couple sont fréquentes, en raison de son comportement agressif, colérique, rejetant et manipulateur, passant du sentiment amour /haine et ne supportant pas l'intolérance à la frustration, exemple si le conjoint ne répond pas tout de suite à ses appels, si il lui refuse quelque chose, ou si il est critiqué il va " sabrer " la relation, son instabilité va déclencher des conflits, le conjoint est souvent démuni face à ce comportement qualifié " d'enfant perturbé " il a besoin d'être constamment rassuré, il ne supporte pas la séparation temporaire, exemple si son conjoint doit partir en déplacement, il peut exprimer un sentiment de détresse à chaque séparation " tu es tout pour moi, je ne peux pas vivre sans toi " La séparation sera vécue comme traumatisante si elle est à l'initiative du conjoint surtout s'il s'agit d'une relation fusionnelle pour le partenaire borderline.

Le sujet souffrant du trouble borderline n'a pas pu développer un style d'attachement sécurisé avec les autres, sa famille d'origine était souvent instable et insécurisante voire maltraitante ou rejetante, parfois abusé sexuellement, il a été critiqué, jugé, dévalorisé, il n'a pas pu développer l'autonomie nécessaire pour devenir un adulte indépendant et stable sur le plan émotionnel, ce qui contribue à sa vulnérabilité émotionnelle et relationnelle et au grand manque d'affection.

Le conjoint va éprouver un sentiment d'impuissance, de colère, des angoisses et souvent du découragement, lorsque son partenaire exprime sa souffrance au travers de ses colères irrationnelles, sa tristesse et son désespoir le poussant à avoir recours à l'alcool ou abus de substances, à l'automutilation, ou à l'anorexie ou boulimie ; les tentatives de suicide sont fréquentes également, pour en " finir avec sa souffrance ".

Le comportement suicidaire ou parasuicidaire est redouté par le conjoint, le partenaire conscient de ses problèmes a des difficultés pour expliquer voire remédier à ses troubles, il se considère alors comme " inutile ou mauvais " il peut passer en quelques secondes de l'état d'ange à l'état de démon, le stress va accroitre la tendance à réagir intensément, et de manière imprévisible, car il ressent " trop " ses émotions, on le qualifie souvent d'hypersensible ".

Dans la relation amoureuse, il va avoir tendance à changer régulièrement de partenaire pour avoir le sentiment de ne pas être abandonné, il va provoquer l'abandon, anticiper le rejet pour ne pas être quitté, il a des difficultés à faire confiance, il doute des sentiments de son partenaire, se montrant sur la défensive, parfois il va préférer s'isoler préférant rester seul pour ne pas souffrir car la culpabilité et la honte l'accablent. Le chantage affectif sera un levier dans le but de sensibiliser le conjoint, ce qui va avoir pour effet de déstabiliser ce dernier.

Le sujet borderline est rarement en paix, le facteur stress est souvent générateur de réactions impulsives surtout dans la communication du couple, car ayant la critique facile et une tendance à l'emportement, son attitude le conduira à une dépréciation permanente, comparaison défavorable et à une faible estime de lui, la jalousie est fréquente dans la relation de couple, en effet son besoin essentiel est de trouver la protection et la demande d'exclusivité lié à l'abandon et au rejet vécu dans son enfance.

Les sentiments négatifs de haine conduisent le sujet borderline vers une relation fragile souvent, une attitude d'abandon, ou la vengeance sera recherchée lorsque le conjoint se désintéresse de ses difficultés ou ne prends pas en compte ses besoins affectifs, dans le but d'attirer l'attention ou de culpabiliser son conjoint, ensuite la tentative de suicide sera un moyen de mettre un terme à ses souffrances.

Les conduites à risques sont fréquentes chez le patient borderline, surtout lorsqu'il ressent un sentiment de vide : dépenses compulsives, toxicomanie, il peut également utiliser le sexe avec des inconnus, pour se sentir soulagé de sa souffrance et de sa douleur morale.

Un conjoint rassurant, valorisant et protecteur sera le " tuteur de résilience " pour le sujet borderline, si il se montre suffisamment affectueux et respectueux, parfois il sera dans la perspective de demander de l'aide auprès d'un professionnel pour lui et son partenaire, en proposant d'être associé à son travail thérapeutique avec sa permission, afin de mieux comprendre ses troubles pour pouvoir adopter ensuite des attitudes et comportements adaptés pour remédier à une relation souvent destructrice.

N'hésitez pas à demander un rendez-vous en entretien conjoint ou une thérapie familiale, en effet le soutien du conjoint ou des membres de la famille est important, ceux-ci apprécient d'être renseignés à propos du diagnostic et des bonnes attitudes à avoir lors des " tempêtes émotionnelles " les séances améliorent souvent la qualité de la relation et la communication.

Domaines d'intervention

  • Psychanalyste Cannes
  • Psychothérapie Cannes
  • Soutien psychologique à domicile Cannes
  • Thérapie à domicile Cannes
  • Thérapie de couple Cannes
  • Thérapie de couple à domicile Cannes
  • Thérapie familiale
  • boulimie
  • anorexie
  • hyperphagie
  • adoption
  • aide à la parentalité
  • soutien à la parentalité
  • Gestion du stress
  • Dépression
  • Anxiété
  • Confiance en soi
  • Estime de soi
  • Gestion des émotions
  • Trouble Borderline
  • Borderline et amour
  • borderline et couple
  • borderline rupture
  • borderline passionnel
  • personnalité état Limite
  • violence conjugale
  • supervision pour thérapeutes
  • Supervision
  • supervision pour psychopraticiens
  • jalousie
  • pathologique
  • sexothérapie
  • sexologie du couple
  • troubles sexuels
  • consultations psy en ligne
  • consultations psy par skype
  • consultation psy par téléphone
  • consultations psy pour expatriés
  • Psychothérapie à domicile cannes
  • L'hypersexualisation conséquences
  • Dépendance à la pornographie thérapie
  • Comprendre l'angoisse
  • Traitement de l'angoisse Cannes
  • Angoisse en psychanalyse
  • Angoisse TCC
  • Crise d'angoisse
  • Angoisse de mort
  • Soigner l'angoisse