Qu'est-ce que la psychanalyse?

qu'est ce que la psychanalyse ?

La psychanalyse est à la fois une théorie de l'esprit humain et une pratique thérapeutique, elle a été fondée par Sigmund Freud entre 1885 et 1939 et continue d'être développéé par les psychanalystes du monde entier, la première théorie basée sur les découvertes de psychanalyse était avant tout une psychologie de l'inconscient, aujourd'hui nous disons que l'analyse a pour but d'acquérir une connaissance aussi approfondie que possible des 3 instances dont l'ensemble constitue la personnalité psychique: le Ça, le Moi, le Surmoi.

La psychanalyse a quatre grands domaines d'application: 1) comme théorie de la façon dont fonctionne l'esprit 2) en tant que méthode de traitement des problèmes psychiques 3)en tant que méthode de recherche. Elle a élaboré différentes représentations de l'appareil psychique aussi appelées les Topiques elles permettent de mieux comprendre le fonctionnement du psychisme humain.

La première topique (1900) elle est la première représentation spatiale du psychisme humain selon Freud, l'appareil psychique est composé de trois instances: l'inconscient, le préconscient et le conscient.

Le système conscient : il reçoit toutes les informations extérieures et les envoie dans l'appareil psychique, il reçoit aussi des informations venant de l'intérieur du psychisme comme des souvenirs.

Le système préconscient : il regroupe tous les éléments qui ne sont pas présents à la conscience à un moment précis mais qui sont accessibles, il stocke sans émettre de censure, il permet à notre conscience de se concentrer sur certaines taches sans être parasité par des éléments indésirables à ce moment là. Il nous permet de nous adapter à la réalité on dit qu'il est régit par le principe de réalité.

Le système inconscient : la vie psychique va au-delà de ce dont nous sommes conscients, au-delà de ce qui est préconscient, c'est -à dire que nous pourrions en prendre conscience lorsque nous avons essayé de penser à elle. Une grande partie de notre esprit est inconsciente, et cette partie est accessible uniquement avec la psychanalyse. Les expériences de la petite enfance sont un amalgame de fantasmes et de réalité elles sont caractérisées par des souhaits passionnés, des pulsions sauvages, et des angoisses infantiles. Ainsi, les premiers désirs et les craintes se traduisent par des conflits qui, là où ils ne peuvent pas être résolus, sont réprimés et deviennent inconscients.

La deuxième topique : Le Ça, le Moi et le Surmoi:

Le Ça c'est la partie inconsciente de l'esprit, le site du refoulé et les traces mémoriales inconnaissables du début de la vie, il est le siège des pulsions , il a un rôle inconscient et donc involontaire, il nous est inconnu ; il apparaît avant l'éducation il est dominé par le principe du plaisir.
Dans le Ça seront refoulés tous les éléments interdits, il va rentrer en conflit avec le Moi et le Surmoi.

Le Moi il est le médiateur entre le Ça, le Surmoi et la réalité, il se constitue progressivement au contact de la réalité, c'est le Moi qui met en place le raisonnement intellectuel objectif, c'est aussi grâce au Moi que l'on a la perception d'être. Le Moi est le principal siège de la conscience, l'agent de l'esprit qui exerce les refoulements, intègre et consolide diverses pulsions, c'est aussi un pole défensif contenant des mécanismes de défense envers l'angoisse provoquée par une tension signifiant un danger.

Le Surmoi : Il possède un rôle de censeur et de juge, il se construit par l'identification au cours de l'enfance, dans un premier temps par l'identification aux parents, par l'intériorisation des exigences parentales et des interdits puis par la suite aux références culturelles et sociétales, il est l'intériorisation des règles de vie, il est responsable par exemple du sentiment de culpabilité, il assure 3 fonctions : l'observation, la conscience morale et la censure. C'est par lui que s'effectuent le refoulement des désirs et pulsions dans l'inconscient.
Les exigences du Surmoi peuvent être très grandes ce qui peut provoquer des conflits avec le Moi et le Ça et aussi des troubles de la personnalité.

A quoi sert le traitement psychanalytique ?

La psychanalyse et la psychothérapie psychanalytique sont appropriées pour ceux qui se sentent pris dans des problèmes psychiques récurrents qui entravent leur potentiel de connaître le bonheur avec leurs partenaires, familles et amis aussi bien que les succès et l'accomplissement dans leur travail et les tâches ordinaires de la vie quotidienne.

Angoisses, inhibitions et dépressions sont souvent les signes de conflits intérieurs. Ceux-ci mènent à des difficultés dans les relations et, lorsque ils ne sont pas traités peuvent avoir un impact considérable sur les choix personnels et professionnels. Les racines de ces problèmes vont souvent plus loin que la conscience normale peut atteindre, le travail d'interprétation et d'analyse du transfert, les conflits, les défenses, l'anxiété et les impulsions sont activement abordés, clarifiés et interprétés.

La cure nécessite de revenir à l'adolescence voire à la prime enfance
Règle fondamentale de La psychanalyse : La sincérité.

Le patient doit s'engager à tout livrer, à ne rejeter aucune idée comme n'étant pas assez importante, la sincérité est la condition de possibilité de la cure psychanalytique, le praticien n'impose pas de thème au patient mais le pousse à s'abandonner aux «associations libres », c'est-à-dire à communiquer tout ce qui lui vient à l'esprit.

Le transfert : nous appelons le transfert tous les émois du patient dûs à ses relation avec l'analyste , le fait que ces émois ne soient que des répétitions et non des productions nouvelles leur confère une valeur incomparables en tant que source d'information en nous permettant de connaître les expériences affectives de nos patients. Pour Freud le transfert est une résistance indispensable à la cure analytique.

Le premier type de transfert : Transfert d'émois libidinaux : les rapports du patient avec son analyste sont troublés par des sentiments tels que l'amour, la haine, la jalousie, l'anxiété, sentiments qu'aucun événement ne semble justifier. L'investigation analytique montre que ses sentiments émanent d'anciennes constellations d'affects tels que le complexe d'œdipe, en nous livrant ainsi un nouvel élément de connaissance touchant sa vie instinctuelle et sentimentale de l'enfance.

En psychanalyse, le transfert se produit quand un patient appréhende l'analyste comme une figure parentale, avec qui il peut revivre les grands conflits infantiles ou les traumatismes, comme s'il s'agissait de la relation originaire enfant-parent.
La Libre association décrit l'émergence de pensées, sentiments et fantasmes quand ils sont désinhibés par des restrictions via la peur, la culpabilité et la honte.

Le contre-transfert :

Le contre-transfert est l'écho du transfert dans le vécu du thérapeute, on le définit comme une réaction inconsciente de l'analyste à la personne analysée et plus particulièrement au transfert de celui-ci. Ce travail permet au thérapeute de favoriser l'émergence d'une relation présente, alimentée par le vécu sensitif et émotionnel. Le sujet accède ainsi à une prise de conscience et à la mise en mots du lien avec un tiers absent : la mère, le père, un proche et de la nature de ce lien.
Dans les processus de transfert et de contre-transfert, le sujet peut alors être ramené à lui-même dans sa capacité à faire le tri entre ce qu'il projette et ce qui est.

En gérant son contre-transfert, le thérapeute permet au sujet de se sentir exister avec ses propres projections et de percevoir la limite de ce qui est à lui et de ce qui est à l'autre.

Le complexe d'Œdipe est le complexe de base de toutes les névroses, un enfant de quatre à six ans devient conscient de la nature sexuelle de la relation entre les parents, dont il est exclu, des sentiments de jalousie et de rivalité surviennent et doivent être triés, ainsi que les questions de savoir qui est mâle et femelle, qui peut aimer et se marier à qui, comment sont faits les bébés et comment ils naissent, et ce que peut faire ou non l'enfant par rapport à l'adulte.
La résolution de ces questions difficiles va façonner le caractère de l'esprit des adultes et le surmoi.

Les mécanismes de défense :

Le refoulement est la force qui maintient les fantasmes inconscients dangereux liés à des parties non résolues propres aux conflits de l'enfance. Les rêves sont des accomplissements de souhaits, le plus souvent, ils expriment l'accomplissement de désirs ou de fantasmes sexuels infantiles. Parce qu'ils apparaissent déguisés (comme des scènes absurdes, étranges ou incohérentes), ils nécessitent une analyse pour révéler leur signification.

La démonstration part des mêmes principes: I. le rêve a un sens, 2. ce sens est une intention, un désir refoulé, mais la méthode de déchiffrement est plus complexe dans la mesure où le rêve accomplit selon Freud un travail très subtil de transformation des éléments inconscients ou refoulés, tout rêve est la réalisation (illusoire) d'un désir, ce désir est toujours plus ou moins déguisé, le rêve révèle que l'inconscient avec l'aide du préconscient est capable d'opérations de transposition et de déguisement souvent très complexes.

Freud dira que «l'interprétation des rêves est la voie royale qui mène à la connaissance de l'inconscient »

Voici quelques lectures :

  • Le Moi et les mécanismes de défense – Anna Freud
  • Le Moi et le Ça - Essais de psychanalyse
  • Le complexe d'œdipe – Mélanie Klein
  • Domaines d'intervention

  • Psychanalyste Cannes
  • Psychothérapie Cannes
  • Soutien psychologique à domicile Cannes
  • Thérapie à domicile Cannes
  • Thérapie de couple Cannes
  • Thérapie de couple à domicile Cannes
  • Thérapie familiale
  • Psy en ligne
  • boulimie
  • anorexie
  • hyperphagie
  • adoption
  • aide à la parentalité
  • soutien à la parentalité
  • Gestion du stress
  • Dépression
  • Anxiété
  • Confiance en soi
  • Estime de soi
  • Gestion des émotions
  • Trouble Borderline
  • Borderline et amour
  • borderline et couple
  • borderline rupture
  • borderline passionnel
  • personnalité état Limite
  • violence conjugale
  • supervision pour thérapeutes
  • Supervision
  • supervision pour psychopraticiens
  • jalousie
  • pathologique
  • sexothérapie
  • sexologie du couple
  • troubles sexuels
  • consultations psy en ligne
  • consultations psy par skype
  • consultation psy par téléphone
  • consultations psy pour expatriés
  • Psychothérapie à domicile cannes
  • L'hypersexualisation conséquences
  • Dépendance à la pornographie thérapie
  • Comprendre l'angoisse
  • Traitement de l'angoisse Cannes
  • Angoisse en psychanalyse
  • Angoisse TCC
  • Crise d'angoisse
  • Angoisse de mort
  • Soigner l'angoisse
  • Thérapie estime de soi, confiance en soi
  • Manque de confiance en soi
  • Améliorer l'estime de soi
  • Thérapie TCC
  • Affirmation de soi Cannes
  • Dépression, mal être
  • Envie de mourrir
  • Dépression TCC, mal être
  • Dépression thérapie comportementale et cognitive
  • Psychothérapie dépression Cannes
  • Dépenses conpulsives
  • Addiction dépenses
  • Soigner achats compulsifs
  • Psychanalyse
  • le Ça, le Moi, le Surmoi
  • Le transfert, le contre transfert
  • L'Œdipe
  • Le conscient, l inconscient
  • Freud