LA DEPRESSION SOUTIEN ET ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE

Qu'est-ce que la dépression ?

La dépression est l'une des maladies psychiques les plus répandues, selon une récente étude internationale la dépression toucherait de plus en plus de personnes dans le monde, la France arrive en tête du classement avec un taux de 21% suivie des Etats Unis avec 19%, elle est la deuxième cause d'invalidité, c'est une maladie qui se soigne et qui se guérie à condition que les traitements médicaux et psychothérapeutiques soient proposés précocement, la dépression majeure est un problème sérieux qui doit être diagnostiqué par un médecin.

La dépression est une maladie qui semble toucher davantage les femmes, elles consomment deux fois plus de psychotropes que les hommes, ce n'est pas un mal- être ni un coup de déprime, il est important de bien faire la nuance entre la déprime qui est un état psychologique passager qui implique une baisse de moral, ou des difficultés à dormir, la déprime majeure se caractérise par au moins cinq symptômes et ce durant deux semaines consécutives de façon quasi permanente et invalidante, la durée de la dépression varie d'une personne à l'autre, les symptômes sont identiques à tous les âges de la vie, au moins un des symptômes est la perte d'intérêt ou de plaisir ou une humeur dépressive.

Les symptômes de la dépression :

  • Les troubles anxieux, une grande douleur morale, des ruminations mentales, des idées fixes, pessimisme, de la tristesse, désir de mort et idées suicidaires, actes auto-agressifs.
  • Une perte d'élan vital, fatigue, des troubles du sommeil, une altération de l'appétit, les émotions, les pensées et les actions sont ralenties, difficultés à prendre des décisions.
  • Une diminution de l'estime de soi et de la confiance en soi.
  • Le sentiment de culpabilité excessif ou inapproprié dû à l'incapacité à éprouver du plaisir ou à s'occuper de sa famille et de soi.
  • Une hypersensibilité émotionnelle et des peurs : sentiment d'insécurité à l'idée de sortir de chez soi, appréhension pour se rendre au travail ou à accepter une invitation.
  • Une tendance à l'isolement et au repli sur soi.
  • Des troubles cognitifs : difficultés à se concentrer, à mémoriser, tendance à culpabiliser et à se dévaloriser, occasionnant une incompréhension de l'entourage professionnel et familial, pouvant générer un sentiment d'abandon.

    Le rôle des proches :

    Pour un proche il n'est pas aisé de distinguer la tristesse normale de la tristesse psychologique, il n'est pas rare d'entendre de la part d'un membre de la famille du malade des propos tels que « il se plaint alors qu'il a tout pour être heureux » « il faut qu'il réagisse » « il ne fait aucun effort pour s'en sortir »

    La prise en charge médicale et psychologique est essentielle, ces dernières années de nombreux progrès ont été fait dans la prise en charge de la dépression, pour cela l'entourage jouera un rôle crucial, il sera le lien entre le personnel médical et le patient, mais il sera également important de prendre en considération que l'entourage aura besoin de soutien pour mieux comprendre la nature de la maladie.
    Pour accompagner au mieux son proche dans un processus de guérison l'aidant devra prendre conscience que la dépression est une maladie qui entraine une grande souffrance associée à une perturbation du fonctionnement du cerveau, que la volonté seule ne suffit pas pour guérir, la dépression n'est pas un signe de faiblesse, et qu'un traitement et une psychothérapie seront nécessaire.

    Une psychothérapie complémentaire au traitement médical

    La psychothérapie en association au traitement médical permet de mieux gérer la maladie et de réduire les symptômes, la dépression entraine une image négative de soi mais aussi de l'avenir.

    Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) font partie des thérapies les plus recommandées pour la dépression, elles visent à contrôler les troubles anxieux, à gérer les émotions du patient ce qui l'amène à mettre à distance ses pensées négatives et dépressives dans le but d'obtenir un soulagement émotionnel, le patient pourra se recentrer sur les perceptions et sensations positives afin de penser et d'agir de façon plus efficace et de renforcer l'estime de soi et confiance en soi fragilisées par la maladie.

    Les TCC aident le patient à progressivement dépasser les symptômes invalidants tels que la détresse, les rites, les vérifications, le stress, à l'origine de la souffrance psychique mais également de sortir de la démotivation et de l'inactivité pour favoriser l'augmentation des activités et des projets.